Diane Gravel

Artiste professionnel
Ham-Sud

FORMATION

FORMATION

Cégep de Jonquière (1977)
Arts et lettres

Université du Québec à Chicoutimi (1990-1992)
Histoire de l’art et histoire sociale du Québec

Dès l’enfance, Diane veut être une artiste ou une garde forestière. Cependant, la vie emprunte parfois des chemins qui nous entraînent où l'on ne s’y attend pas. Son itinéraire de vie s’échelonnant de 1992 à 2014 ne laisse rien présager d’un destin d’écrivaine. Pourtant, une fois la surprise d’un premier roman assumée, il devient clair que tout son bagage de vie y concourt :

Université Laval (1992)
Psychologie fondamentale

Université de Sherbrooke (1993-1998)
Philosophie, psychologie des groupes et des organisations
Membre de l’Ordre des psychologues du Québec (1998-2005)

Sans oublier ces expériences, à titre de chercheure et d’auteure, dans la conception de guides et de formations sur mesure, ainsi que la rédaction d’avis pour le développement de la ruralité québécoise. Ces écrits constituent de véritables tremplins vers l’expression du nouveau genre littéraire que Diane épouse aujourd’hui et qu’elle ne cesse de perfectionner.

PERFECTIONNEMENT

Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)
Formations pour écrivains et professionnels du milieu du livre. Programme personnalisé et formation continue à l’aide de la plateforme L’auteur autonome de l’UNEQ. Formations et conférences additionnelles en salle à la Maison de la littérature (Montréal et Québec). Membre depuis 2016.

Association des auteures et des auteurs de l’Estrie (AAAE)
Ateliers d’écriture, conférences et lancements. Des auteures et auteurs reconnus partagent leurs expériences et leurs expertises de l’écriture et du livre. Membre depuis 2016.

Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES)
Reconnaissance du milieu à titre d’écrivaine professionnelle émergente. Membre depuis 2017.

Internet pour le perfectionnement en études littéraires et en autoédition
Les sites permettant l’apprentissage et le perfectionnement en études littéraires sont innombrables. Aussi, forte d’une expérience d’autoédition à titre de formatrice (2014), Diane a comblé ses besoins de perfectionnement, par le biais d’Internet, dans la gestion de toutes les étapes de la publication d’un roman, dans la connaissance du monde littéraire en général et dans celui de l’édition en particulier.

Coordonnées

dgravel0807@gmail.com
dianegravel.ca/contact

Parcours et démarche artistique

Diane Gravel est née sur une ferme, au Saguenay. Fillette aventureuse, elle découvre en forêt la sensation fabuleuse que procure la liberté d’inventer des histoires. Écolière indisciplinée, elle découvre, à même un coin du bureau de la directrice, que sa passion des mots prend son envol. Elle y trouve un cahier, un crayon, une gomme à effacer et… un dictionnaire ! Elle doit ouvrir l’ouvrage sur une page au hasard et copier son contenu dans le cahier. Son enthousiasme à être punie de la sorte reste inexpliqué, sinon par la découverte d’un nouvel espace de liberté intime où les mots dévoilent des univers de sens étonnants et infinis. Pour l’adolescente, il n’y a pas plus beau cadeau de lecture qu’un dictionnaire!

Les trois principaux auteurs qui nourrissent l’âme et les pensées de la jeune adulte sont : Hermann Hesse et sa quête de quelque chose ; Jean Cocteau, le maître du sortilège ; et Léo Ferré avec son éducation libertaire à coups d’états d’âme. C’est à travers la poésie, le cinéma et la musique qu’elle appréhende le monde. Rebelle, en phase sombre à ses heures, Diane réalise qu’écrire dans un cadre scolaire est une torture : il y a trop de mots et trop de sens possibles pour se conformer à ce que l’on attend d’elle. Une détermination incompréhensible lui permet d’avancer dans la vie. En cours de route, la profession de psychologue organisationnelle lui ouvre une voie inespérée pour l’écriture : sortir de soi pour voir le monde avec les yeux des autres, saisir leurs idées, leurs histoires, leurs malheurs, leurs aspirations. Elle parvient ainsi à traduire, décrire, transcrire et écrire ce que l’on attend d’elle – un retour – avec une facilité déconcertante. La rigueur de ses écrits professionnels laisse filtrer une approche intuitive des réalités et le refus d’une pensée unique. Elle se démarque. Elle se retrouve.

Lorsque l’auteure rentre dans ses terres en 2014, un premier roman jaillit. Ça commence avec trop de mots, trop de sens pour un mot, trop d’idées dans une phrase. La matière brute absorbée déferle. La mythologie, le symbolisme, les archétypes et la polyphonie des voix travaillent pour elle : un inconscient fort serait une destinée, sa vie étant celle d’une écrivaine qui s’est nourrie en attendant son heure. Or, Diane écrit en contrepoint. Cette prise de conscience pousse l’auteure à donner une nouvelle direction à son écriture : se décoller d’un soi – enfin retrouvé et assumé – pour mieux faire irradier la relation humaine au centre de l’œuvre. Son premier roman Trois lunes et un cheval de mer est l’histoire d’une amitié lumineuse qui aide à guérir.

Écrire pour résonner avec d’autres parce que c’est indispensable à soi.

La trajectoire des prochains projets d’écriture se précise : toujours une quête de quelque chose, des concordances plus précises entre mythologie et sciences, un parti pris pour la dualité ombre et lumière, la forêt inextricablement enchâssée dans le récit. Une écriture d’auteure qui reflète son acceptation de l’appel – non sans une retenue sereine – sur le ton de la proposition à ses lecteurs. C’est dans l’apprentissage de l’expérience littéraire que son parcours littéraire atypique se prolonge.

En tant qu’artiste professionnelle indépendante, Diane Gravel fait de l’autoédition, maître à part entière de l’exercice de son travail, de la diffusion de son produit et des fruits récoltés.